Vivre à Santiago du Chili

Bien que vivre dans une ville à l’autre bout du monde fasse souvent rêver, un déménagement ou une expatriation sont également source d’angoisse car de nombreux facteurs restent inconnus : importance du choc culturel, changement du régime alimentaire, des tenues vestimentaires, du style de vie, du cercle d’amis… Afin de vous préparer au mieux, nous vous donnons ci-dessous un aperçu de la vie à Santiago du Chili.

La capitale chilienne, située au centre du pays, compte quasiment 6 millions d’habitants, soit un tiers de la population totale du pays. Santiago est la ville qui accueille le plus d’étrangers au Chili, si bien que les communautés d’expatriés sont importantes et actives.

Climat à Santiago du Chili

Le changement d’hémisphère est à prendre en compte si vous venez d’un pays situé dans l’hémisphère nord. En effet, les saisons sont inversées : les températures se rafraîchissent de juin à août, tandis qu’elles augmentent fortement de novembre à avril et les jours rallongent à partir de septembre. Noël se fête en tee-shirt et sandales, les vacances d’été sont en janvier et février, la grande rentrée se fait non pas en septembre mais en mars… De quoi perdre ses repères temporels au début !

Santiago bénéficie d’un climat méditerranéen très agréable. L’été dure longtemps (environ 5 mois), les journées sont chaudes mais les nuits sont fraîches. Quant à l’hiver, il est frais sans être trop froid et il pleut très rarement. Cependant, Santiago est très polluée en hiver (de juin à septembre) car la ville se situe dans une cuvette, si bien que les gaz d’échappement ne sont pas balayés par le vent.

Coût de la vie au Chili

Le coût de la vie au Chili n’a rien à voir avec les pays voisins tels que le Pérou ou la Bolivie. En effet, si vous déménagez bientôt à Santiago, il vous faut prévoir un budget assez conséquent. Le salaire moyen au Chili est de 695€ mais il vous sera difficile de vivre avec cette somme d’argent à Santiago. Pour plus d’informations sur le coût de la vie à Santiago du Chili, vous pouvez consulter notre article dédié.

Alimentation

En ce qui concerne l’alimentation, vous trouverez quasiment tous les produits que vous avez l’habitude de consommer dans votre pays d’origine. Cependant, les Chiliens sont assez influencés par la culture américaine, si bien qu’ils consomment beaucoup de plats préparés et de soda. Manger équilibré n’est pour l’instant pas une priorité mais les produits bio font peu à peu leur apparition dans les supermarchés.

Plusieurs chaînes de supermarchés existent à Santiago :

  • Jumbo : c’est la chaîne de supermarchés la plus haut de gamme, proposant un grand choix de produits importés.
  • Tottus : concurrent de Jumbo, Tottus est un peu moins cher. La gamme de choix est un peu plus restreinte mais reste néanmoins très satisfaisante.
  • Santa Isabel : appartenant au même groupe que Jumbo, c’est la version plus « populaire » de celui-ci. Vous trouverez moins de produits importés.
  • Líder : appartenant au groupe Walmart, c’est une chaîne relativement basique, où vous trouverez l’essentiel pour dépanner mais pas une très grande variété de produits.

Au niveau des fruits et légumes, vous trouverez en général une meilleure qualité dans les marchés locaux que dans les supermarchés.

Logement à Santiago du Chili

A Santiago, il est assez facile de trouver un appartement ou une maison à louer ou à acheter pour des prix abordables. En effet, les prix sont incomparables avec ceux que connaissent Londres, New York ou Paris. Pour vous donner une idée, à Santiago, le prix moyen du m2 à l’achat est de 2040€. Il peut descendre jusqu’à 1400€ et atteindre 2580€ selon la situation géographique du bien et la période de l’année.

Si vous voulez plus d’informations sur les prix de l’immobilier à Santiago, à la vente ou à la location, vous pouvez vous rendre sur le site de Bretagne Propiedades.

Quartiers de Santiago

Santiago est divisé en 37 communes et dispose de nombreux quartiers aux ambiances différentes. Le Barrio Bellavista est le quartier de Santiago où sortir, le Barrio Italia, quartier un peu bohème, est idéal pour un brunch le dimanche matin…

De nombreux quartiers sont agréables à vivre à Santiago. Vitacura, La Dehesa, Lo Barnechea et Las Condes sont les communes les plus huppées, regroupant la plupart des étrangers. Ñuñoa, la Reina et Providencia sont également des communes où il fait bon vivre, tout en étant moins chères que les précédentes. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre article dédié « Les communes à Santiago : où s’installer ? »

Transports en commun

Le réseau de transports publics (bus et métro) de Santiago est assez dense et efficace. Sachez cependant que le métro est souvent bondé, surtout aux horaires d’entrée et de sortie de bureau. En ce qui concerne le bus, il vaut mieux bien connaître la ville avant d’utiliser ce moyen ou bien avoir une carte de la ville avec soi car les arrêts desservis ne sont souvent pas indiqués. Il est donc difficile de se repérer. Veillez également à faire attention à vos affaires dans les transports en communs, car ceux-ci sont sujets à de nombreux vols. Nous vous conseillons donc de toujours garder votre sac bien fermé, devant vous ou sur vos genoux. Pour plus d’informations sur les transports en commun à Santiago, vous pouvez consulter notre article dédié.

Si vous faîtes le choix de conduire, sachez que la conduite est assez sportive à Santiago et pas toujours plus rapide que les transports en commun.

Sécurité au Chili

Le Chili est le pays le plus sûr d’Amérique Latine et celui où le taux de délinquance est le plus faible, donc soyez rassurés ! Cependant, comme dans tous les pays, il y a certaines règles de sécurité à respecter. Tout d’abord, faîtes attention à vos affaires car les vols sont fréquents, surtout dans les transports en commun et les quartiers touristiques. Si vous avez une voiture, ne roulez pas avec la vitre complètement baissée, que ce soit côté passager ou côté conducteur, car les pickpockets sont très doués et peuvent vous voler vos affaires en quelques secondes. Le carjacking (vol de voiture) a fortement diminué depuis quelques années.

Venir au Chili avec ses enfants

Exceptée la pollution atmosphérique assez importante en hiver (de juin à septembre), Santiago est une ville idéale pour élever des enfants, d’autant plus que le niveau de sécurité est élevé. Pour les sorties en famille, Santiago dispose de nombreux espaces verts, pas seulement des petits squares mais de véritables parcs arborés tels que le Cerro Santa Lucía, une colline au milieu de la ville qui offre une superbe vue sur Santiago, ou encore le Parque Metropolitano.

En ce qui concerne le système éducatif, le rythme scolaire chilien est particulier. Chaque école a plus ou moins son propre rythme. Au niveau du calendrier scolaire, la rentrée scolaire a lieu en mars, et l’année se termine en décembre. Si vous et vos enfants déménagez depuis l’hémisphère nord, ils devront probablement refaire quelques mois de l’année dans laquelle ils se trouvent déjà. Seul le collège Nido de Aguilas suit l’année scolaire de l’hémisphère nord.

Les écoles proposent chacun un système de ramassage scolaire dès la petite section. Ce service est très développé et fonctionne très bien.

Le fait d’employer une « nana », autrement dit une employée de maison, est une pratique très répandue à Santiago. La nana peut vivre chez vous ou venir un ou plusieurs jours par semaine. Elle peut énormément vous aider à la maison : garde des enfants, sorties au parc, ménage, repassage, cuisine… Tout dépend du temps de travail et du salaire accordé. Afin d’éviter toute complication juridique, nous vous conseillons de déclarer votre nana. Une nana de qualité se trouve souvent grâce au bouche à oreilles.

Loisirs / sport

Santiago est à moins d’une heure à la fois de l’océan Pacifique et de la montagne, si bien que des excursions à la journée ou tout un week-end sont très faciles à organiser. Pendant la saison hivernale, il ne vous faudra que 45 minutes depuis le centre de Santiago pour atteindre les premières stations de ski : El Colorado est la station la plus proche de la capitale et Valle Nevado est le plus grand domaine skiable de l’hémisphère sud.

Pour les amateurs de randonnées, la Cordillère des Andes offre une multitude de sentiers, pour tous les niveaux. Cependant, sachez qu’il n’existe pas de carte IGN, si bien que vous devrez faire avec un GPS ou les plans fournis à l’entrée des parcs nationaux.

A Santiago, la plupart des club multi-sports sont privés. Pour y accéder, le plus simple est de connaître un membre qui pourra alors vous inviter. Les frais d’adhésion sont variables, mais peuvent être très élevés dans les clubs les plus selects. Pour les petits budgets, consultez le site de votre commune. La plupart organisent des activités sportives à tarif réduit pour leurs habitants.

Par ailleurs, la culture est au rendez-vous à Santiago. En effet, la ville regorge de musées, tels que le fameux musée d’art précolombien, mais aussi celui d’histoires naturelles, sans oublier la maison Neruda. De quoi s’offrir une parenthèse culturelle de temps à autre !

Trouver un travail au Chili / Faire du business au Chili

Santiago est une ville en pleine croissance et bouge beaucoup depuis une dizaine d’années. Elle a été nommée première ville en Amérique latine pour y faire des affaires. Vous pouvez donc y trouver du travail ou monter votre entreprise sans trop de difficultés.

Si vous cherchez du travail, sachez cependant que si vous n’êtes pas qualifié, ou si votre profil n’est pas recherché, il sera difficile d’avoir un salaire vous permettant de vivre correctement. Si vous n’avez pas de visa, très peu d’entreprises attendront que vous fassiez les démarches. Il convient donc d’initier toutes les démarches depuis votre pays d’origine, avant de venir, car paradoxalement, c’est beaucoup plus rapide que de faire les démarches de visa depuis Santiago, une fois sur place.

Relation avec les Chiliens

De manière générale, les Chiliens sont très accueillants et les étrangers sont bien reçus. Cependant, à long terme, il apparaît que la société est assez homogène et ne connaît pas vraiment la confrontation à d’autres cultures et d’autres pensées, si bien que même si les relations entre Chiliens et étrangers sont agréables, il semble que l’amitié reste très superficielle. En effet, les Chiliens tissent principalement des liens dans leurs familles, souvent très grandes.

En somme, l’expatriation à Santiago est relativement aisée car le dépaysement n’est pas très fort. C’est une ville idéale pour une première expatriation ou une expatriation en famille.

Dans cet article, nous essayons de répondre à toutes vos interrogations. Cependant, si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter.