Passer le permis de conduire au Chili : la démarche pas-à-pas…

Quel permis pour quel statut?

En tant que touriste, vous pouvez conduire sans problème avec votre permis étranger au Chili. Le permis international est utile mais non obligatoire.

Cependant, dès que vous êtes résident, vous êtes censés utiliser un permis de conduire chilien. Le Chili n’a quasiment aucun accord d’équivalence de permis (à part avec l’Espagne et la Corée du Sud). Aussi, il va vous falloir retrouver les joies du code de la route et de l’examen pratique du permis de conduire.

Rassurez-vous, ce n’est pas très difficile.

Sur cette page, vous trouverez l’ensemble de la démarche à effectuer, ainsi que les “petits trucs” à savoir, relatifs au permis de conduire pour une voiture particulière. Pour les autres classes de permis, vous pouvez consulter cette page.

L’examen du permis de conduire au Chili se compose de trois parties:

  • Un examen théorique
  • Un examen médical (vision/psychomoteur)
  • Un examen pratique d’environ 15/20 minutes

Examen théorique

Il se compose de 35 questions à choix multiples, avec un maximum de 5 fautes autorisées (avec une subtilité, voir ci-dessous). Vous avez 45 minutes pour faire l’examen, ce qui est largement suffisant.

Si vous avez déjà passé l’examen dans un autre pays, cela ne devrait pas vous sembler trop difficile. Il y a en effet souvent une ou deux réponses qui sont fausses de manière évidente. Par exemple: “j’accélère”, alors que la question précise que vous êtes à la vitesse maximale autorisée, ou bien “je klaxonne sur le piéton qui traverse alors que je veux tourner à droite… »

Pour un français, les points à travailler sont : les statistiques sur les accidents/décès au Chili, et les questions techniques sur le véhicule et les régimes moteurs, qui n’étaient pas au programme en France jusqu’à encore récemment.

Le PDF pour réviser est disponible en ligne ici (ou ici si le premier lien ne fonctionne pas)

Vous pouvez également vous familiariser avec l’examen grâce à la plateforme en ligne EducacionVial prévue à cet effet:

L’automobile club du Chile propose également un test de révision, plus dur que celui de EducacionVial.

Attention
Trois questions parmi les 35 comptent double, et vous ne savez pas précisement lesquelles. La seule chose que dit le règlement, c’est que les questions qui comptent doubles concernent les thèmes liés à la sécurité, à savoir vitesse, consommation d’alcool, utilisation de la ceinture de sécurité, du casque (permis moto), des sièges/rehausseurs pour enfants …

Donc en réalité le comptage est sur 38 (32 + 3 x 2), et il vous faut faire 33 au minimum. Donc maximum 5 fautes de questions “simples”, ou deux fautes doubles plus une simple, etc.

Examen médical

Quelques minutes d’entretien avec un médecin, quelques tests pas trop durs. Vous devriez vous en sortir sans problème.

Examen pratique

Vous êtes tenu de fournir la voiture qui servira à l’examen. A vous de trouver un proche qui vous prête sa voiture. Assurez-vous qu’il soit disponible pour vous conduire à l’examen (ou au moins garer la voiture non loin du lieu d’examen). En effet, si vous arrivez au volant de votre voiture tout seul avant de passer le permis, cela ne sera pas du meilleur effet devant l’inspecteur

En quoi cela consiste: un aller-retour entre le point de départ et un lieu à 2-3km. Pas de manoeuvre type créneau ou rangement en bataille au programme.

Vous avez à retenir quelques “parcours”, qui sont en fait quelques lieux situés proche de votre point de départ. Chaque municipalité publie sur son site la liste des points d’arrivée. Par exemple:

Vous devez savoir y aller seul par le chemin de votre choix, sans que l’instructeur vous guide. L’inspecteur peut choisir le point d’arrivée, ou vous laissez décider celui que vous préférez. Au retour, c’est lui qui vous guide pour rentrer.

Attention
Voici 2 pièges classiques à éviter:

  • L’instructeur ne met pas sa ceinture. Vous démarrez sans lui dire de la mettre…
  • Vous ouvrez la portière sans regardez pour sortir à la fin…

Déroulement

Ci-dessous un retour d’expérience concernant le passage de l’examen à Providencia. Cela peut différer quelque peu dans d’autres villes, mais la démarche reste la même dans l’ensemble:

Les tests se déroulent dans la même journée. Il n’y a pas d’inscriptions préalable. Les 15 premiers arrivés passent. Pour les autres, mieux vaut revenir un autre jour. Dans certaines communes (Santiago Centro), vous devez passer l’examen théorique et revenir un autre jour pour la pratique.

Il vous faut :

  • avoir 18 ans
  • un justificatif de domicile dans la commune où vous passez le permis (si vous n’en avez pas, demandez une attestation d’hébergement à un ami habitant dans la commune où vous voulez le passer, signée devant notaire évidemment)
  • une carte d’identité (chilienne) en cours de validité
  • une copie du certificat de diplôme / ou une attestation de diplôme en espagnol
    • Traduite par un traducteur officiel. Pour les français : l’institut français vous délivre gratuitement une attestation de diplôme en espagnol, il suffit de leur envoyer un scan (pas besoin de l’original), et vous passez chercher l’attestation traduite le lendemain.
    • Tamponnée par l’ambassade du pays d’émission au Chili
    • Tamponnée par le ministère des relations extérieures chilien

    A noter qu’il n’est pas nécessaire de la faire tamponner par le ministère de l’éducation chilien pour passer le permis, comme vous auriez à le faire pour faire reconnaitre votre diplôme auprès d’une université chilienne.

Vous commencez par le test théorique, puis examen médical. Si ces deux étapes sont validées, vous passez l’examen pratique.
Simple, non?

Et pour ceux d’entres vous qui raffolent des textes de loi en espagnol, vous pouvez trouver ici le règlement du permis de conduire détaillant les problèmes de santé rédhibitoires (articles 3 et 4), les fautes graves lors de l’examen (article 10bis).

Questions Fréquentes

Une minute ! Cete page vous a été utile ?
Si oui, n'hésitez pas à liker pour aider les autres francophones à la trouver plus facilement :-)