Contraception, grossesse, avortement

Contraception

Bien que le Chili soit un pays très catholique, les programmes de santé nationaux ont largement contribué à promouvoir les méthodes de contraception dans le pays. La pilule contraceptive peut être achetée directement en pharmacie sans ordonnance. Cependant, pour obtenir la pilule du lendemain, un rendez-vous chez le médecin est nécessaire, car une ordonnance vous sera demandée.

Vous pouvez acheter des préservatifs dans la plupart des pharmacies, bien que le prix soit élevé, surtout ceux des marques importées. Leur usage n’est pas encore aussi répandu et naturel qu’en Europe, surtout dans la classe moyenne. Il n’est de fait pas rare de voir des grossesses non désirées.

Grossesse

La plupart des étrangers attendant un enfant au Chili choisissent le régime de santé privé, afin d’obtenir le meilleur service possible. Il y a des cliniques avec des docteurs très compétents, formés à l’étranger et spécialisées en gynécologie et pédiatrie dans les cliniques privées telle que la Clínica Alemana de Santiago ou la Clínica Las Condes. Si vous choisissez une Clinique privée, assurez-vous que votre assurance santé couvre l’ensemble des frais médicaux à venir durant la grossesse, l’accouchement et les premiers mois de l’enfant.

Avortement

L’avortement est pour l’instant illégal au Chili, quel que soit le cas. Les règles relatives à l’avortement sont considérées comme parmi les plus strictes au monde. Les cas de grossesses suite à un viol défraient régulièrement la chronique et contribuent à faire avancer les discussions sur un assouplissement des règles, mais le pays reste très conservateur dans ce domaine.

Une minute ! Cete page vous a été utile ?
Si oui, n'hésitez pas à liker pour aider les autres francophones à la trouver plus facilement :-)